“La belle chose que de savoir quelque chose” – Le Bourgeois Gentilhomme

CC0Mardi, le 22 octobre 2019, plusieurs classes de français de notre lycée ont vu la célèbre pièce Le bourgeois gentilhomme de l’illustre dramaturge français, Molière, au théâtre Akzent. C’est après un court trajet que nous sommes arrivés à notre destination. Et après avoir rapidement déposé nos affaires, la comédie a tout de suite commencé.

Le spectacle, aussi que le livre, traite d’un homme qui s’appelle M. Jourdain. Il veut acquérir les comportements des gens de qualité. Pour cela, il commence à apprendre les armes, la danse, la musique et la philosophie. Bien qu’il soit marié, il essaie de courtiser la marquise veuve, Dorimène. En même temps, sa propre fille, Lucile, tombe amoureuse de Cléonte. Mais M. Jourdain lui interdit le mariage car Cléonte n’est pas un gentilhomme. Celui-ci joue au plus fin avec M. Jourdain en se costumant en fils du Grand Turc. Par conséquent, Monsieur Jourdain permet l’union.

Ce qui est drôle, c’est que M. Jourdain est très convaincu de lui-même bien qu’il soit un peu stupide et naïf. C’est aussi plutôt ce qui nous a plu. D’autre part c’est intéressant que Madame Jourdain ne représente pas le rôle de la «femme idéale» de cette époque-là car elle n’est pas complètement obéissante et elle n’a pas peur d’exprimer son avis. Elle se paie la tête de son mari et elle ne soutient pas toutes les décisions qu’il prend.

La pièce était très amusante et ce n’était pas difficile de comprendre puisque nous avions lu le livre avant. Nous avons hâte d’aller au théâtre encore une fois bientôt.

Am 22. Oktober 2019 sind einige Klassen der Oberstufe ins Theater Akzent gegangen, um „Der Bürger als Edelmann“ von Molière zu sehen. In dem Stück geht es um einen reichen Mann, der alles gibt, um als edel angesehen zu werden. Dabei macht er sich oft selbst zum Affen, was auch das Lustige an dem Schauspiel ist. Im Großen und Ganzen hat uns die Aufführung sehr gut gefallen und wir freuen uns schon auf einen weiteren Besuch im Theater.

Jasmina et Michael, 8B